Alain LABORDE

En quelques mots

Issu d’une famille d’artistes, Alain LABORDE rencontre dès l’enfance sa passion pour la peinture et la sculpture, dans l’atelier de son oncle peintre lui aussi. Après un passage aux Beaux-arts de Pau et de Paris, il part en Guyane puis à Saint Martin et enfin en Martinique où il restera 10 ans avant de revenir s’installer dans le Sud-Ouest en 1988. 

Avec leurs teintes ocres, pictogrammes, écritures cunéiforme et symboles issus de différentes cultures, les peintures d’Alain Laborde nous font penser à des fresques anciennes et nous font voyager dans l’espace et dans le temps. 

Petit à petit, la matière prend du volume car il utilise du sable, de la limaille de fer, des épices, de terre. Il travaille sa peinture comme un bas relief : la creuse, la marque d’empreintes de coquillages et de fossiles où l’on discerne déjà quelques poissons.

A partir de 2008, au moment où éclate la crise financière mondiale, Alain LABORDE met en œuvre son projet “Océan d’argent” et se consacre à la réalisation de grandes sculptures poissons recouvertes de pièces de monnaies provenant de tous les continents. En réalisant ce projet artistique, Alain LABORDE veut nous faire prendre conscience de la violence de nos sociétés contemporaines.

Avec humour et poésie, ses scintillants “Poissons d’argent” nous parlent autrement des dérives de notre monde libéral. Cette magnifique série qui nous fait autant rêver que nous questionner navigue dans ses expositions depuis 2010. 

Les “Poissons d’argent” font bien sûr partie des cent cinquante œuvres monumentales réalisées par Alain Laborde des années 80 à aujourd’hui, qui sont désormais réunies au sein du Musée d’Art Contemporain Alain Laborde

slide 1
Alain1
Alain 2
Michel 4
Alain 4
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Démarche artistique Océan d'Argent

“Depuis 2010, j’ai choisi une voie moins explicitement dénonciatrice et plus poétique pour poursuivre ma réflexion sur la place de l’argent dans nos sociétés. J’ai réalisé mon premier grand poisson d’argent en remplaçant les écailles par des pièces de monnaies qui viennent de tous les continents comme une autre manière d’évoquer la mondialisation financière que nous vivons aujourd’hui. “

Alain LABORDE

J’aime à penser que le scintillement des pièces de monnaie dont mes grands poissons sont recouverts ouvre à un autre rêve du monde, un monde où l’argent ne soit plus le seul moyen d’échange entre les hommes et où chacun retrouve son âme d’enfant sans s’étonner si les poissons-chats attrappent des souris ou s’ils ont besoin de lunettes pour voir au fond de l’eau.”

Alain LABORDE

Parcours artistique (sélection)

Expositions personnelles

2021 Chateau de Montricoux : inauguration du Musée Alain Laborde
2016 Saint Sebastien : Aquarium de Donostia-San Sebastian “Poissons d’argent”
2014 Andorre : Centre d’art
         Biarritz : Musée de la Mer
2013 Pau : Conseil général, salle des Arches
         Musée de Lescar
2012 Pampelune : Espace culturel « La Morea »
2008 Abbaye de l’Escaladieu
2007 Musée de Lescar
2004 Bordeaux : Galerie La Machine à Lire 
         Montréal (du Gers) : Centre culturel
         Paris : Espace Rouchier
         Paris : Galerie Pentagruel
         Vauvert : Centre culturel
2003 Paris : Espace Auteuil
         Paris : Théâtre Zingaro
2002 Paris : Espace Bigen
2001 Sarlat : Galerie ZA
2001 Saint Emillion (colloque international)
2000 Paris : Salon d’Auteuil

Expositions collectives

2015 Biarritz : Le Régina avec ART-IS
2012 Marciac : Atelier Rémi Trotereau
2011 Hossegor : La galerie
2004 Paris : Galerie Sylvie Alépée-Ebert
         Pithiviers : Chevalissimo
         Senli : Espace Saint Pierre
1999 Pau : Exposition internationale d’art contemporain
1998 Barcelone : Centre culturel Santa Coloma

Musées et collections publiques

F.R.A.C  Martinique
Musée d’AUCH
Musée de PAU
Musée de Lescar
Centre Culturel Santa Coloma, Barcelonne   
Espace culturel La Moréa, Pampelune